Les Précieuses Ridicules de Molière

les_précieuses_ridicules_affiche

Cathos et Magdelon, deux jeunes filles prétentieuses, rejettent leurs origines qu’elles ne trouvent pas assez prestigieuses. Elles se vantent d’être à la pointe de la littérature, de suivre la dernière mode, de côtoyer le gratin parisien et de se faire une place dans les milieux les plus en vue. Leur père et oncle ne parvenant plus à les supporter, souhaite s’en débarrasser en les mariant à deux jeunes hommes de bonne famille. Mais les deux précieuses les trouvant trop ringards refusent de les prendre comme époux. Les deux jeunes hommes décident alors de se venger en envoyant leurs valets se faire passer pour l’élite parisienne.

Un Molière revisité avec modernité, vitalité et musique !

Mise en scène : Malu Monroe

Musique : Adrien Wadih

Durée : 1h05

Genre : Comédie en un acte / Tout public

Avec :

Manon Nobili – Cathos

Bruno Noury – Gorgibus

Lara Pichet – Magdelon

Jean-Baptiste Sintès – Mascarille

Alexis Vandendaelen – Jodelet

Charles Vasner – Du Croisy / Gloria (Marotte)

Adrien Wadih – La Grange / Porteur

Note d’intention de la metteuse en scène :

23360887_10215184612827454_1885255331_n
Malu Monroe
En 1659, Molière riait du courant Précieux dans lequel les protagonistes s’efforçaient d’user d’un langage au-dessus de la norme, de fréquenter la crème de la crème intellectuelle et artistique parisienne et de converser, chanter, déclamer et lire, en comité réduit, sur des sujets délicats, brillants et haut d’esprit. Tout ce cirque consistait notamment à s’élever au-dessus des autres, et à entretenir une bulle d’excellence et de bon goût.
En 2018, l’ère du paraître et de la connaissance bat son plein, mais avec en plus le besoin de le faire savoir. En effet, rien n’a jamais été aussi facile et, avouons-le, irrésistible de communiquer et ainsi vendre du rêve à ceux qui nous entourent. Tous les moyens sont bons pour embellir la réalité concernant sa culture générale, ses relations, son style vestimentaire, ses habitudes alimentaires, ses sorties, etc.
Nous sommes à l’heure des réseaux sociaux: « Regardez-moi : je vis et en plus ma vie est exceptionnelle », des caméras auto-dirigées sur soi, des expressions « in », des filtres, des lieux à fréquenter en vogue, des dernières pièces de créateurs à porter et des dernières expositions à checker avant tout le monde.
Molière se moque ainsi d’une fausse culture, superficielle et risible, mais il met aussi en lumière une revendication féministe d’indépendance et de liberté que j’ai voulu mettre en relief tout au long de la pièce. Bien que les deux précieuses soient ridicules car avides de rencontrer le beau monde et de briller dans la société, elle décident de s’émanciper et de se rebeller contre l’ordre injuste de Gorgibus qui les pousse à se marier avec des jeunes hommes qui ne leur conviennent pas. Nos Précieuses décident donc d’user de leur corps, de leur temps et de leur esprit comme bon leur semble, avec conviction et maladresse, ce qui les rend d’autant plus drôles et touchantes.
Concernant le texte, j’ai respecté l’original de Molière car brûlant d’actualité. J’ai cependant dirigé les comédiens sur une prise de parole plus contemporaine et laissant libre cours à l’ajout de certaines expressions plus actuelles, écrites et improvisées. Le but étant de laisser l’acteur répondre de manière impulsive selon la situation et avec ses mots à lui en plus du texte classique.
Le tout mené tambour battant avec de la musique live, du chant, de la danse, des smartphones prêts à être dégainés, des sacs de shoppings débordants, un jeu généreux et vif et des interactions avec le public.
Malu Monroe

 

Les commentaires sont fermés.

WordPress.com.

Retour en haut ↑

%d blogueurs aiment cette page :