Histoire, Mission, et Philosophie

Précieuses Premiere Troupe

Les Gavroches Chapeautés sont nés en 2015 d’un collectif de jeunes amis comédiens rencontrés au cours Florent. Leur premier but est l’accessibilité du théâtre au plus grand nombre : leurs interprétations se veulent à la fois populaires, poétiques et riches en fantaisie, autant dans leurs adaptations de textes classiques que dans leur créations collectives originales.Il leur tient particulièrement à cœur de permettre aux personnes n’ayant pas accès géographiquement et/ou financièrement au théâtre de pouvoir assister aux représentations.

Les Artistes Associés

Pierre de la Celle

23416215_10215184844993258_1965598453_n

Diplômé du Cours Florent, il travaille sous la direction de Fabrice Michel, Antonia Malinova, Serge Brincat, Anne Suarez et Olivier Tchang Tchong. Il cofonde avec Jean- Baptiste Sintès la compagnie des Gavroches Chapeautés avec laquelle il joue le rôle de Marc dans Art de Yasmina Reza. En 2016, Il joue le rôle de Joe dans Mon petit château de sable sous la direction de Jean-Baptiste Sintès. En 2017, il réalise son premier moyen métrage Dollyprann et monte à l’occasion sa propre boite de production vidéo Seymaurre Prod avec comme philosophie l’entraide et le rire ensemble.

 

Manon Nobili

Manon

Passionnée de théâtre depuis son plus jeune âge, Manon entre au Cours Florent à Paris en 2011 en suivant les cours dirigés en atelier jeunesse par Julie Rattez. Elle a aussi travaillé sous la direction de Nais El Fassi, Vincent Brunol, Suzanne Marrot et Félicien Juttner. Elle y travaille des auteurs classiques et contemporain tels que Feydeau, Shakespeare, Molière, Tcheckov, Hugo, Angelica Liddell et Jon Fosse. Bénéficiant de la formation professionnelle d’acteur du soir, elle a également pu suivre des études à l’ESCE, école de commerce parisienne. Elle joue le rôle de Cathos dans les Précieuses Ridicules depuis août 2017 et intègre la compagnie des Gavroches Chapeautés en tant qu’artiste associée en septembre 2018.

Lara Pichet

IMG_1180

Passionnée de théâtre depuis son plus jeune âge, Lara entre au Cours Florent à Paris en 2013 en suivant les cours dirigés par Raphaëlle Saudinos, Vincent Brunol, Suzanne Marrot et Cédric Prévost. 
Etant en parallèle de sa formation théâtrale étudiante à l’ESSCA Paris – école de gestion, elle fonde et dirige son association de comédie musicale, avec laquelle elle écrit et met en scène son premier spectacle, GreaT! au Palais des Glaces de Paris. Elle décroche son premier rôle dans une comédie musicale professionnelle en 2015 et sillonne les routes autrichiennes avec le spectacle Etoiles de la Chanson écrit et mis-en-scène par le Vienna’s English Theatre (Vienne).
 Tout en continuant ses études de théâtre et de gestion, elle intègre la compagnie des Gavroches Chapeautés en tant qu’artiste associée à la compagnie pour y jouer le rôle de Magdelon dans Les Précieuses Ridicules.

 

Jean-Baptiste Sintes

Photo JB

Diplômé de Sciences Po Grenoble, il a travaillé 3 ans en agence marketing avant de se consacrer pleinement à ses projets artistiques. Après 3 ans de formation théâtrale professionnelle, il sort diplômé en 2017 du Cours Florent, au sein duquel il a travaillé sous la direction de Fabrice Michel, Vincent Brunol et Cédric Prévost. Parallèlement à ses études de théâtre, Il co-fonde en 2015 la compagnie Les Gavroches Chapeautés et met en scène la même année Art de Yasmina Reza, pièce dans laquelle il joue également le rôle d’Yvan. Aussi musicien guitariste et chanteur, il se tourne vers l’écriture dramatique pour mettre en scène sa première pièce Mon petit château de sable, jouée pour la première fois en mars 2016, reprise en novembre 2016 puis prolongée jusqu’en février 2017. En août 2017, il devient artiste associé à la compagnie et incarne le rôle de Mascarille dans une mise en scène de Malu Monroe des Précieuses Ridicules de Molière en tournée dans toute la région Auvergne Rhône-Alpes.

Le Bureau

Présidente : Delphine Azernour

23415988_10215184753910981_695438996_n

Delphine a fait la connaissance de plusieurs membres de la troupe lors de sa scolarité en école de commerce. Passionnée par le théâtre, elle décide de rejoindre, avec Laure (trésorière) une association de comédie musicale créée par Lara (comédienne). Après cette folle aventure, toutes trois décident de poursuivre leurs projets artistiques ensemble au sein de la compagnie des Gavroches Chapeautés ! Delphine rejoint donc la troupe en mars 2017 pour l’organisation d’une tournée en France, à la suite de laquelle elle sera promue présidente !

 

Trésorière : Laure Belda

Photo Laure

Laure rejoint la troupe des Gavroches Chapeautés en mars 2017, aux côtés de Delphine. Violoniste et ayant depuis toujours une sensibilité pour le théâtre et la musique, elle accompagne la troupe sur les routes lyonnaises à l’été 2017 et prend ensuite le rôle de trésorière. Prochainement diplômée d’un Master en Marketing, Laure rejoindra l’industrie du tourisme pour débuter sa carrière professionnelle.

Les Précieuses Ridicules de Molière

les_précieuses_ridicules_affiche

Cathos et Magdelon, deux jeunes filles prétentieuses, rejettent leurs origines qu’elles ne trouvent pas assez prestigieuses. Elles se vantent d’être à la pointe de la littérature, de suivre la dernière mode, de côtoyer le gratin parisien et de se faire une place dans les milieux les plus en vue. Leur père et oncle ne parvenant plus à les supporter, souhaite s’en débarrasser en les mariant à deux jeunes hommes de bonne famille. Mais les deux précieuses les trouvant trop ringards refusent de les prendre comme époux. Les deux jeunes hommes décident alors de se venger en envoyant leurs valets se faire passer pour l’élite parisienne.

Un Molière revisité avec modernité, vitalitéet musique !

Mise en scène : Malu Monroe

Musique : Adrien Wadih

Durée : 1h05

Genre : Comédie en un acte / Tout public

Avec :

Manon Nobili – Cathos

Bruno Noury – Gorgibus

Lara Pichet – Magdelon

Jean-Baptiste Sintès – Mascarille

Alexis Vandendaelen – Jodelet

Charles Vasner – Du Croisy / Gloria (Marotte)

Adrien Wadih – La Grange / Porteur

Note d’intention de la metteuse en scène :

23360887_10215184612827454_1885255331_n
Malu Monroe
En 1659, Molière riait du courant Précieux dans lequel les protagonistes s’efforçaient d’user d’un langage au-dessus de la norme, de fréquenter la crème de la crème intellectuelle et artistique parisienne et de converser, chanter, déclamer et lire, en comité réduit, sur des sujets délicats, brillants et haut d’esprit. Tout ce cirque consistait notamment à s’élever au-dessus des autres, et à entretenir une bulle d’excellence et de bon goût.
En 2018, l’ère du paraître et de la connaissance bat son plein, mais avec en plus le besoin de le faire savoir. En effet, rien n’a jamais été aussi facile et, avouons-le, irrésistible de communiquer et ainsi vendre du rêve à ceux qui nous entourent. Tous les moyens sont bons pour embellir la réalité concernant sa culture générale, ses relations, son style vestimentaire, ses habitudes alimentaires, ses sorties, etc.
Nous sommes à l’heure des réseaux sociaux: « Regardez-moi : je vis et en plus ma vie est exceptionnelle », des caméras auto-dirigées sur soi, des expressions « in », des filtres, des lieux à fréquenter en vogue, des dernières pièces de créateurs à porter et des dernières expositions à checker avant tout le monde.
Molière se moque ainsi d’une fausse culture, superficielle et risible, mais il met aussi en lumière une revendication féministe d’indépendance et de liberté que j’ai voulu mettre en relief tout au long de la pièce. Bien que les deux précieuses soient ridicules car avides de rencontrer le beau monde et de briller dans la société, elle décident de s’émanciper et de se rebeller contre l’ordre injuste de Gorgibus qui les pousse à se marier avec des jeunes hommes qui ne leur conviennent pas. Nos Précieuses décident donc d’user de leur corps, de leur temps et de leur esprit comme bon leur semble, avec conviction et maladresse, ce qui les rend d’autant plus drôles et touchantes.
Concernant le texte, j’ai respecté l’originalde Molière car brûlant d’actualité. J’ai cependant dirigé les comédiens sur une prise de parole plus contemporaine et laissant libre cours à l’ajout de certaines expressions plus actuelles, écrites et improvisées. Le but étant de laisser l’acteur répondre de manière impulsive selon la situation et avec ses mots à lui en plus du texte classique.
Le tout mené tambour battant avec de la musique live, du chant, de la danse, des smartphones prêts à être dégainés, des sacs de shoppings débordants, un jeu généreux et vif et des interactions avec le public.
Malu Monroe