Nous Sommes Ici pour Changer le Monde

NSIPCLM Affiche

 

Mise en scène : Jean-Baptiste Sintès

Durée : 1h15

Genre : Théâtre dramatique / Théâtre contemporain

Public : A partir de 12 ans

Avec : Pierre De la Celle – Moret / Margaux Dupré ou Marion Gaillard – Six / Stéphane Demange – Foul / Nina Josse – Flash / Elsa Ferreux – Pearl / Gauthier Le Bret – Vermis

Création musicale : Valentin Marro

Création lumières et réalisation vidéo : Arthur Campardon

Réalisation vidéo : Antoine Lermigny

Chef décorateur accessoiriste : Simon Bouysse

Décors, accessoires et gestion du groupe : Emilie Ducasse

Après la courte victoire à l’élection présidentielle du candidat de « droite intense », Marius Pellen, la France est secouée par des mouvements sociaux inédits. Une bande de jeunes révolutionnaires parisiens, atterrée par la situation politique, profite du chaos pour prendre les armes et parvient, à la surprise générale, à faire tomber le pouvoir central à Paris. Leur objectif est proche du communisme : restaurer des relations humaines désintéressées perdues dans une société devenue trop individualiste en fondant un nouveau régime basé sur l’amour, la poésie et le don de soi pour la communauté. La révolution crée beaucoup d’instabilités dans la capitale dont le pouvoir a été réparti en quartiers qui s’autogèrent. Les révolutionnaires parisiens doivent faire face à des contestations dangereuses voulant restaurer l’ordre ancien. Ce sont des mouvements contre-révolutionnaires qui gagnent du terrain et parviennent de plus en plus facilement à repérer leurs positions, à connaître en avance leurs plans et la véritable identité de leurs membres. Les révolutionnaires décident alors de partir à la recherche d’un possible traître qui aurait divulgué leurs secrets. Le groupe est loin d’être homogène : tensions et rivalités règnent dans un contexte où révolutionnaires et contre- révolutionnaires se livrent un combat d’une violence inouïe. La peur, qu’ils s’étaient défendus de ressentir jusqu’à présent, les gagne peu à peu. Foul, le grand théoricien de la révolution, commence à perdre la tête et n’arrive plus à communiquer facilement avec ses compagnons. Ces derniers ne le comprennent plus et commencent à le délaisser voyant qu’il perd la raison. Dans ce contexte houleux, l’un des leaders charismatiques de la bande, Moret, fait venir un renfort : Vermis, un jeune homme apparemment très perturbé par la mort de son père, et qui va perturber l’équilibre déjà fragile du groupe…

Note d’intention du metteur en scène

Selon l’enquête « Génération What », 61% des Français de moins de 35 ans se disent aujourd’hui prêts à participer à un mouvement de révolte de grande ampleur1. Mais ce n’est pas pour autant que nous agissons, même si la jeunesse semble rejeter d’un bloc cette société ultra-individualiste et qui se referme de plus en plus sur elle-même. Ce spectacle est une manière pour moi de faire vivre des personnes qui parviennent à renverser le système actuel et qui essaient d’instaurer une nouvelle façon de voir la vie, notamment via le pouvoir de la poésie. Mais il a également pour but de sensibiliser le spectateur sur les dérives d’une telle démarche : la résistance à laquelle elle fait face et la violence qui est engendrée. Créer un nouveau mode d’organisation et vouloir l’imposer aux autres se paie au prix fort, même s’il contient les plus beaux idéaux : l’amour et la solidarité. La solution est sûrement plus simple et requiert plutôt une révolution intérieure : se faire violence pour apprendre à s’ouvrir aux autres, abattre les frontières qui nous divisent, s’aimer, être solidaires, arrêter d’avoir peur, découvrir l’autre et inonder le monde de poésie. Tout ça on peut le faire, chacun, sans l’imposer aux autres et peut- être que finalement, en montrant le bonheur que cela apporte de s’aimer tous sans intérêt, nous parviendrons progressivement à changer le monde.

WordPress.com.

Retour en haut ↑

%d blogueurs aiment cette page :